Agent de Paris, agent en province…

3 mai 2016
Catégorie
Le marché immobilier

Dans ce travail passionnant qui est de vous trouver l’appartement qu’il vous faut, un de nos interlocuteurs privilégiés est biensur l’agent immobilier. Il est en charge des intérêts du vendeur avec lequel il est lié par un mandat de vente de son bien immobilier.

Les beaux jours arrivent et le travail d’agent commercial immobilier peut devenir très sympathique. Les appartements sont plus lumineux, les clients ont le sourire, c’est la saison des déménagements et donc des affaires à conclure.

Mais le quotidien d’un agent commercial immobilier n’est, dans l’ensemble, pas le même s’il est basé à Paris ou en province.

Effectivement, le marché parisien est un marché vendeur, ce sont eux qui donnent le ton. Il y a plus de demande d’achat de bien que de biens à la vente, c’est d’ailleurs pour cette raison que notre aide est si précieuse !! Ainsi l’agent commercial parisien doit trouver des biens à vendre, prospecter son secteur de manière assidu. C’est dans ce but qu’il vous sollicite régulièrement par courriers, mailing, appels téléphoniques… Sans relâche il doit se faire connaître de vous, être présent au moment où vous pensez vendre votre appartement, car il y a beaucoup de concurrence.

A contrario, l’agent commercial en province est face à un marché où il y a plus de bien en vente que d’acquéreurs. Pour lui, la difficulté n’est pas de signer un mandat de vente, mais de trouver un acquéreur dans des délais raisonnables. A l’inverse de son homologue parisien, il collectionne des clés et peut vous ouvrir les portes de nombreux appartements. L’enjeu de l’agent immobilier en province sera plus de capter des acquéreurs.

Ainsi un marché de vendeur ou un marché d’acquéreur ne font pas le même quotidien pour un agent immobilier. Mais ceci n’est pas la seule différence, une autre particularité à retrouver lors d’un prochain article.